Logo CMCP

Chimie de la Matière Condensée de Paris

Logo UPMC     Logo CNRS   Logo Coll. de France
FR  EN  ES  ZH

Page Web de Gervaise MOSSER

MOSSER Gervaise

Chargé(e) de Recherche

Laboratoire Chimie de la Matière Condensée de Paris - UMR CNRS 7574
UPMC - Tour 44-54 / Et.4 / Bureau 418
4, Place Jussieu
75005 Paris Cedex 05

téléphone: (33 1) 01 44 27 65 53
fax:
email: gervaise.mosser[at]upmc.fr

Activité

Etude du contrôle de l'organisation macroscopique et ultrastructurale de matrices modèles mimant les tissus du vivant.

Ces travaux d'élaboration de biomatériaux à base de collagène présentant les mêmes organisations que celles trouvées dans les tissus du vivant (os, tendons, cornée, dent, peau) nous ont permis d'obtenir des matériaux présentent différentes qualités suivant les conditions d'élaboration. Ces propriétés vont de tissus durs comme les dents à des tissus transparents et souples.

Le collagène I :

La création d'un protocole de concentration de solution acido-solube de collagène nous permets d'observer des textures cristalline liquide en fonction d'un gradient de concentration. Ceci nous a permis de mettre en évidence l'existence d'une relation entre la concentration en collagène, la taille des fibrilles de collagène et l'angle de rotation entre fibrille de collagen. Ce protocole est un moyen simple et puissant d'observer l'effet qualitatif des différents parametres physico-chimiques et biologiques.

Nous avons également effectué, dans le cadre de la thèse de Frédérique GOBEAUX et en collaboration avec Patric DAVIDSON ( LPS-Orsay) et Emmanuel BELAMIE, une étude quantitatif de l'effet des parametres physico-chimiques sur la mise en place des phases cristallines liquides ainsi que sur la fibrilliogenèse. Par ailleurs, une analyse des proriétés du collagène aux interface air/ecide acétique a été démarré dans le cadre du stage M2 de Paolo PEIXOTO et en collaboration avec Sylvie HENON (MSC, Paris). 

Le collagène I et les bio molécules annexes

Après avoir bien analyser le collagène seul, nous avons entrepris uns complexification du système en rajoutant des composés biologiques qui sont trouvés in vivo associés au collagène I. Sont notamment utilisé des mélanges collagène I Collagène V, et collagène I Collagène V et protéoglycanes molécules naturelles trouvées dans les tissus vivants. Nous analysons l?effet de ces molécules annexes sur la mise en place de la phase cristalline liquide ainsi que sur la transition sol-gel par fibrillogenèse.

Matériaux Hybrides

Par ailleurs nous elaborons également de nouveaux matériaux hybrides (collagène ? silice, collagène-vanadium) en collaboration avec l'équipe Biogel.  Dans un travail d'équipe, nous avons également effectué la minéralisation de ces matrices par de l?hydroxyapathite (Voir Nadine NASSIF).