Partenaires

Logo tutelle
CNRS



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Productions scientifiques > Thèses > Thèses soutenues > Evaluation ultrasonore de l’os cortical par des méthodes d’acoustique linéaire et non linéaire. Application à l’évaluation du micro-endommagement osseux.

Evaluation ultrasonore de l’os cortical par des méthodes d’acoustique linéaire et non linéaire. Application à l’évaluation du micro-endommagement osseux.

Doctorant : Marie MULLER

Directeur de thèse : Pascal LAUGIER

Sujet : Evaluation ultrasonore de l’os cortical par des méthodes d’acoustique linéaire et non linéaire. Application à l’évaluation du micro-endommagement osseux.

Etablissement : Université Paris VIII

Date de soutenance : NOVEMBRE 2006

Résumé :

Ce travail de thèse porte sur la caractérisation ultrasonore de la qualité osseuse de l’os cortical in vitro. La première partie compare plusieurs techniques d’évaluation ultrasonore de l’os cortical par transmission axiale. Les propriétés ultrasonores mesurées à différentes fréquences au radius in vitro sont comparées à celles mesurées par tomographie quantitative (pQCT) ainsi qu’aux propriétés mécaniques des échantillons. Il en ressort que si les paramètres ultrasonores sont indiscutablement capables de prédire les propriétés mécaniques, leur apport sur les paramètres pQCT (actuellement mesurés en clinique) n’est envisageable que dans le cas d’une approche multi-fréquences et multi-paramètres. La seconde partie porte sur l’étude du micro endommagement, impliqué dans la fragilisation de l’os. Nous avons fait appel à des paramètres ultrasonores nonlinéaires, qui ont fait leurs preuves dans d’autre domaines pour la mesure de l’endommagement des matériaux. Nous avons montré, en utilisant la technique de Spectroscopie Nonlinéaire Ultrasonore en Résonance, la sensibilité du paramètre ultrasonore nonlinéaire a l’endommagement progressivement accumulé dans l’os in vitro. Une relation exponentielle entre le paramètre ultrasonore nonlinéaire et l’âge des donneurs a été mise en évidence. Ceci a permis de montrer le potentiel de l’acoustique non linéaire pour la détection du micro endommagement osseux, même si des efforts doivent encore être fournis pour l’application in vivo de la méthode. De façon plus générale, il ressort de ces travaux que le potentiel des ultrasons pour l’évaluation de la qualité osseuse réside probablement dans une approche multi-fréquences, multi-paramètres.

Mots-clés :

Os cortical, Risque de fracture, Micro endommagement, Acoustique non linéaire, Spectroscopie Nonlinéaire Ultrasonore en Résonance, Transmission axiale, Propriétés mécaniques, Propriétés pQCT

Dans la même rubrique :