Partenaires

Logo tutelle
CNRS



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Productions scientifiques > Thèses > Thèses soutenues > Paramètres de texture en imagerie médicale : applications aux images échographiques et aux images IRM.

Paramètres de texture en imagerie médicale : applications aux images échographiques et aux images IRM.

Doctorant : Azzouz AMICHI

Directeur de thèse : Geneviève BERGER

Sujet : Paramètres de texture en imagerie médicale : applications aux images échographiques et aux images IRM.

Etablissement : Université Paris XI

Date de soutenance : 1998

Résumé :

L’analyse de texture est un moyen quantitatif, utilisée de plus en plus dans le traitement des images numérisées. L’échographie conventionnelle est une analyse qualitative qui se base sur la perception visuelle, pour caractériser l’aspect de la texture de l’image. L’échographie quantitative (mesure des paramètres acoustiques et analyse de texture) est un nouveau moyen de traitement d’image plus objectif puisque le traitement de l’image se base sur des paramètres quantitatifs descriptifs de la texture de l’image. Ces paramètres peuvent être indépendants des réglages de l’échographe et de l’opérateur et apporte ainsi une aide précieuse aux médecins pour leur diagnostic ou pour un suivi thérapeutique. Les approches statistiques que nous avons utilisées, lors de l’application de l’AT, se basent sur la matrice de cooccurrence, les matrices de longueurs de plages, l’histogramme et le Max_Min. Le choix du vecteur de déplacement est important pour l’utilisation de la MC la plus représentative de la texture de l’image échographique. Le vecteur de déplacement déduit, par la méthode du Χ² et le paramètre de corrélation, est (1,0°). Nous avons montré que le paramètre de corrélation peut être utilisé comme paramètre d’extraction de la périodicité avec autant d’efficacité que le Χ². L’étude, sur l’influence des paramètres d’acquisition sur les paramètres de texture, nous révèle qu’il est important d’avoir les mêmes paramètres de réglage, lors des acquisitions d’images, pour exploiter le maximum de paramètres de texture d’une façon objective. Les applications cliniques de l’AT montrent l’importance des paramètres de texture à différencier et à classer les textures des différentes pathologies. Cette méthode, a pu classer les deux pathologies (inflammatoire et cancéreux) dans le cas des ganglions et du pancréas, avec des taux d’efficacité respectifs 100% et 94%. Deux nouveaux paramètres de texture sont mis au point dans ce travail, afin de mesurer des dimensions des travées et l’espace inter travées et d’étudier l’ostéoporose. L’expérience, qui a été menée sur un groupe de témoins, a montré que 30% des variations du paramètre ultrasonore (BUA), mesuré sur des images ultrasonore, sont liés au paramètre (TbSp) de mesure de l’espace inter travées, mesuré sur des images acquises en IRM.  Une troisième étude de faisabilité, sur la contusion myocardique, a été réalisée avec un nombre réduit d’individus et dont nous avons extrait trois paramètres discriminants entre les parois (antérieure et postérieure) contuses et les parois normales. Les trois études vont se poursuivre en vu d’établir des protocoles de traitement de images échographiques pour ce type de pathologie.

Mots-clés : Echographie quantitative, Analyse de texture, Matrice de cooccurrence, Matrice de longueurs de plages, Analyse discriminante, Paramètres de texture.

Dans la même rubrique :