Partenaires

Logo tutelle
CNRS



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Séminaires, conférences > Séminaires du LIP > Séminaires en 2009 > Less is more : représentations parcimonieuses des sons musicaux.

Less is more : représentations parcimonieuses des sons musicaux.

Date : 23/01/2009 à 14h00

Intervenants :
- Laurent Daudet, Université Pierre et Marie Curie (Paris 6), Institut Jean Le Rond d’Alembert, Equipe Lutheries Acoustique Musique.

Résumé :

Le thème de ce travail est la représentation des sons musicaux, d’un point de vue du traitement du signal. Le cadre conceptuel adopté ici est celui des décompositions parcimonieuses dans des bases redondantes : un signal est approximé par une combinaison linéaire de vecteurs de base, formes d’ondes élémentaires, dits atomes. Si l’ensemble des atomes (’dictionnaire’) est bien adapté au signal, et si l’algorithme de décomposition est performant, les quelques plus gros coeffcients suffiront à approximer précisément le signal. Grâce aux progrès récents des algorithmes d’estimation, et à l’augmentation de la puissance des ordinateurs, il est maintenant possible d’appliquer ces méthodes à des signaux de grande dimension comme les bases de donnéees sonores. Lors de cet exposé, nous en développerons deux applications récentes, en codage audio progressif, et en extraction d’information dans des mélanges polyphoniques. Au niveau des perspectives, nous montrerons comment ces recherches peuvent s’articuler avec les théories récentes d’échantillonnage aléatoire (« compressed sensing »).