Partenaires

Logo tutelle
CNRS



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Séminaires, conférences > Séminaires du LIP > Séminaires en 2005 > Simulation de l’imagerie ultrasonore des milieux complexes pour l’amélioration du diagnostic. Exemples d’application à la détection de défaut de soudure d’un coude, à la caractérisation des ailes.

Simulation de l’imagerie ultrasonore des milieux complexes pour l’amélioration du diagnostic. Exemples d’application à la détection de défaut de soudure d’un coude, à la caractérisation des ailes.

Date : 20/05/2005 à 14h00

Intervenant :
- Alain LHEMERY, expert senior en CND, Commissariat à l’Energie Atomique (CEA), Saclay.

Résumé : Les méthodes ultrasonores peuvent être mises en œuvre pour mesurer des états d’usure mécanique ou de vieillissement, pour identifier des défauts physiques (qui peuvent dépasser la seule problématique esthétique) etc et plus généralement pour aider à établir un diagnostic. Lorsque les milieux de propagation sont complexes, de par leur géométrie, de par l’hétérogénéité des matériaux constitutifs, la propagation ultrasonore devient également complexe et l’optimisation des méthodes d’imagerie, l’interprétation des résultats, nécessitent de faire appel à des outils de simulation seuls capables de rendre compte quantitativement des phénomènes mis en jeu. Tout cela s’applique parfaitement à l’imagerie ultrasonore dans le domaine médical.

Le CEA développe de tels outils de simulation (développements de modèles physiques de propagation des ondes et de leur interaction avec des défauts, développements des logiciels correspondant). À la nuance près que ces outils ne sont pas développés du tout pour le domaine médical mais pour les applications des méthodes d’imagerie ultrasonore au contrôle non-destructif des matériaux.

L’objet de cet exposé est de faire un inventaire technique (partiel) des modèles mis au point au CEA le plus souvent dans le cadre d’applications à des objets aussi divers que des centrales nucléaires (1) ou des pièces d’avion (2). L’objectif de cet inventaire est quant à lui de faire apparaître quelles peuvent être les ressemblances et dissemblances de nos préoccupations, besoins, solutions et attentes respectives en modélisation de nos deux domaines séparés que sont le domaine médical et le CND des matériaux. Ce n’est pas l’exposé lui-même qui permettra d’atteindre cet objectif ambitieux, mais vos réactions à cet exposé et les discussions qui peuvent s’en suivre : la physique des phénomènes en jeu est unique mais les disciplines qui la mettent en œuvre et l’étudient sont plurielles.

(1) : On retrouve par exemple ici des éléments du titre de l’exposé : certains éléments de la tuyauterie du circuit primaire d’une centrale nucléaire ont la forme d’un coude et sont soudés (2) : Même remarque ; il ne s’agit pas ici d’imagerie du petit animal mais par exemple des éléments de l’aile fabriqués en matériaux composites.