Partenaires

Logo tutelle
CNRS



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Offres Stages, Thèses, Postdocs > Stages proposés en 2013-2014 > Stages proposés en 2009-2010 > [NE PAS POSTULER] Ciblage tumoral et contraste ultrasonore obtenu avec des nanocapsules furtives.

[NE PAS POSTULER] Ciblage tumoral et contraste ultrasonore obtenu avec des nanocapsules furtives.

Le stage n’est plus disponible.

1 - Responsables de stage :

S. Lori BRIDAL, Nicolas TSAPIS, UMR CNRS 8612

2 - Coordonnées précises du lieu de stage :

Laboratoire d’Imagerie Paramétrique - UMR 7623 CNRS et UPMC - 15 Rue de l’Ecole de Médecine - 75006 Paris

3 - Résumé du contexte, des objectifs et des méthodes :

De nombreuses équipes développent des particules de contraste pour l’imagerie médicale. Des résultats convaincants commencent à paraître en échographie sur le marquage de l’angiogénèse ou de l’inflammation avec des microbulles ciblées, cependant celles-ci sont confinées, en raison de leur taille, dans l’espace vasculaire. D’autres approches, fondées sur l’utilisation de nanoparticules, visent le passage de la barrière endothéliale pour l’imagerie et la thérapie ciblée dans le compartiment extravasculaire. L’UMR CNRS 8612 a développé de nouvelles nanoparticules de contraste pour l’imagerie et le traitement des tumeurs. Il s’agit de nanocapsules biocompatibles de perfluorooctyl bromure, entouré d’une coque d’acide poly(lactique-co-glycolique). La coque polymérique permet d’encapsuler des principes actifs et d’améliorer la stabilité pour leur accumulation et leur détection ciblée. Les nanocapsules peuvent été injectées chez la souris et visualisées au moyen d’un échographe médical. Pour améliorer le temps de circulation des capsules, nous les rendrons furtives vis-à-vis du système réticuloendothélial en greffant des chaînes de polyéthylène glycol (PEG) à leur surface. Dans ce projet, nous comparerons le ciblage et le contraste sur imagerie obtenus avec deux formulations de nanocapsules furtives (formulations modifiées par rapport aux copolymères à blocs et des phospholipides pegylés). Le stagiaire sera responsable de la réalisation de l’imagerie de tumeurs implantées en ultrasonographie suite à l’injection des nanocapsules, en étudiant l’influence de la présence de chaînes de PEG à leur surface et de la méthode de pegylation sur leur biodistribution. Nous injecterons des nanocapsules chez des souris nude portant des tumeurs du pancréas hypoéchogènes (lignée cellulaire MIA PaCA-2) et visualiserons les tumeurs au moyen d’un échographe médical (Aplio Toshiba, sonde 7-14 MHz, mode harmonique tissulaire THI). Après chaque injection de l’ACU, des séquences d’images ultrasonores acquises au niveau de la tumeur (paramètres d’imagerie à définir au cours de ce protocole pilote) seront enregistrées pendant le passage des ACU en bolus et 30 minutes et 3 heures après le passage des ACU. L’intensité de contraste sera ensuite mesurée dans des régions d’intérêt dans la tumeur sur chaque image. Les observations ultrasonographiques seront corrélées à la biodistribution des nanocapsules 24h après injection (nanocapsules fluorescentes observées en microscopie confoncale). Ce travail permettra de vérifier in vivo la furtivité des nanocapsules, leur accumulation dans les tumeurs par effet EPR (Enhanced Permeation and Retention) et leur détection échographique.

4 – Ce sujet pourra-t-il éventuellement se prolonger par un sujet de thèse :

NON

5 – Rémunération :

Estimation mensuelle : Gratification de Stage

6 - Observations :

Compétences utiles : imagerie médicale, expérimentation chez l’animal du laboratoire, traitement et analyse des données