Partenaires

Logo tutelle
CNRS



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Séminaires, conférences > Séminaires du LIP > Séminaires en 2013-2014 > Pol Grasland-Mongrain (Labtau, Lyon), invité par N. Taulier

Pol Grasland-Mongrain (Labtau, Lyon), invité par N. Taulier

Vendredi 31 Janvier 2014, 14h00.

Orateur : Pol Grasland-Mongrain (Labtau, Lyon)

Titre : « Applications de la force de Lorentz en acoustique médicale »

Résumé :

"La capacité de la force de Lorentz à relier un déplacement mécanique à un courant électrique présente un intérêt certain pour l’acoustique médicale, et trois applications sont présentées.

La première application concerne un hydrophone qui a été développé pour effectuer des champs de vitesse acoustique. Cet hydrophone est constitué d’un fil de cuivre vibrant dans un champ magnétique. Un modèle a été élaboré pour déterminer une relation entre la pression acoustique et le courant électrique mesuré, qui est induit par force de Lorentz lorsque le fil vibre dans un champ acoustique. Un prototype a ensuite été conçu et sa résolution spatiale, réponse fréquentielle, sensibilité, résistance et réponse directionnelle ont été examinées.

Dans la méthode d’imagerie appelée Tomographie d’Impédance Electrique par Force de Lorentz, un tissu biologique est déplacé par ultrasons dans un champ magnétique, ce qui induit un courant électrique par force de Lorentz. L’impédance électrique du tissu peut ensuite être déduite de la mesure du courant. Cette technique a été appliquée pour réaliser des images d’un fantôme de gélatine, d’un muscle de boeuf, et d’une lésion thermique dans un échantillon de poulet. Cela a montré que la méthode est potentiellement utile pour fournir un contraste supplémentaire à des images ultrasonores classiques.

Enfin, des ondes de cisaillement peuvent être générées dans des tissus mous par force de Lorentz. Cela a été réalisé en appliquant un courant électrique par deux électrodes dans un solide mou placé dans un champ magnétique. Des ondes de cisaillement ont été observées dans des échantillons de gélatine et de foie. La vitesse des ondes de cisaillement a été utilisée pour calculer l’élasticité et leur source pour cartographier la conductivité électrique des échantillons."