Partenaires

Logo tutelle
CNRS



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Séminaires, conférences > Séminaires du LIP > Séminaires en 2013-2014 > Emilie Franceschini (LMA, Marseille), invitée par P. Laugier

Emilie Franceschini (LMA, Marseille), invitée par P. Laugier

Vendredi 4 Avril 2014, 14h00.

Titre : Modèle de Facteur de Structure pour l’estimation ultrasonore des microstructures tissulaires

Orateur : Emilie Franceschini (LMA, Marseille)

Résumé : Les techniques quantitatives ultrasonores pour l’estimation des microstructures tissulaires sont basées sur l’analyse fréquentielle des signaux rétrodiffusés par les tissus. Ces techniques ont pour objectif de différencier des tissus sains et pathologiques, de détecter des cancers ou de faire le suivi de la réponse à un traitement. L’une de ces méthodes reposent sur des modèles théoriques de diffusion qui consistent à faire correspondre un coefficient de rétrodiffusion théorique au coefficient de rétrodiffusion mesuré pour remonter aux paramètres de structures (comme la taille, l’impédance acoustique et la concentration des diffuseurs). Les modèles de rétrodiffusion couramment utilisés sont des modèles continus (modèle Gaussien) ou discrets (modèle de sphères fluides), qui considèrent des diffuseurs distribués de façon aléatoire et indépendante (i.e. milieu dilué). Cependant les tumeurs se présentent parfois comme un amas dense de cellules. Nous présenterons un modèle de Facteur de Structure permettant de prendre en compte des milieux denses. Nous comparerons les modèles classiques de diffusion avec le modèle de Facteur de Structure pour la caractérisation de fantômes (microsphères de polyamide) et de biofantômes (culots de cellules) de tissus à fortes concentrations de diffuseurs.