Partenaires

Logo tutelle
CNRS



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Équipes > Équipe 2 : Méthodes fonctionnelles et quantitatives pour l’imagerie ultrasonore > Thèmes de recherche

Méthodes fonctionnelles, quantitatives et moléculaires pour l’imagerie ultrasonore

Notre équipe mène des recherches multidisciplinaires afin de développer et valider des techniques pour l’imagerie ultrasonore biomédicale qui sont :

Quantitatives : La valeur d’une mesure acoustique est reliée aux propriétés du milieu interrogé.

Fonctionnelles : La variation temporelle de la concentration d’un agent de contraste dans le sang est reliée à la perfusion sanguine.

Moléculaires : La détection spécifique d’un agent de contraste attaché à une molécule cible révèle des mécanismes biologiques.

 

Les travaux réalisés par l’équipe comprennent le développement de techniques d’imagerie ultrasonores quantitatives et haute résolution (30 à 50 MHz) pour la cartographie de l’atténuation et de la rétrodiffusion ultrasonores. Ces techniques ont été appliquées à l’étude de la structure des plaques d’athérosclérose et du derme humains. Notre caractérisation de la réponse acoustique des microbulles d’agents de contraste ultrasonore (ACUs) a permis de modéliser un effet dû à leur destruction qui est à prendre en compte afin d’éviter l’échec de l’estimation de flux microvasculaire. Nous avons également mis en évidence une émission acoustique de large bande associée à la cavitation des ACUs. Ce travail a reçu le prix du meilleur article publié dans le journal international « IEEE Transactions on UFFC » en 2006.

 

Nous continuons à travailler sur le développement et la validation de nouvelles techniques haute résolution et en imagerie de contraste pour l’ultrasonographie biomédicale. (Voir liste des sujets.) L’axe central de ce travail concerne la mise au point de techniques et de nouveaux agents de contrastes pour l’imagerie et la thérapie moléculaires. L’intégration de l’équipe dans la Plate-forme d’Exploration Fonctionnelle au Centre de Recherche des Cordeliers et dans le Centre d’Innovation en Imagerie Biomédicale de l’Université Pierre et Marie Curie (UPMC) contribue à l’évaluation et au transfert des techniques. Elles devront contribuer à

-  l’accélération des essais pré-cliniques,

-  au développement de l’imagerie et thérapie moléculaire,

-  (via des transferts cliniques) à une meilleure prise en charge individuelle du patient.