La recherche  >  Biophysique des micro-organismes  >  Physique de l'étalement de colonies bactériennes

Physique de l'étalement de colonies bactériennes

La croissance d’une colonie de bactéries motiles sur un gel d’agar constitue un système modèle pour l’étude de problème d’étalement de matière active dans un contexte biologique. Je propose de combiner des souches bacteriennes (Pseudomonas aeruginosa) possédant des propriétés de motilités différentes. La souche ancestrale possède un seul flagelle ; un mutant dit ‘’hyperswarmer’’ arborant une mutation ponctuelle sur fleN est multiflagellé ; un mutant ΔflgK ne peut pas fabriquer de monomères de flagelline et par conséquent n’est pas motile. L’étude de l’étalement d’une population constituée d’un mélange de ces trois souches permet de révéler les mécanismes de motilité mis en jeu lors dans l’étalement d’une colonie bactérienne. Les souches utilisées sont porteuses de gènes codant pour des marqueurs fluorescents, ce qui permet d’utiliser l’imagerie de fluorescence pour caractériser dynamiquement la distribution spatiale de chacune des souches au sein d’un colonie.